jeudi 28 mai 2015

Sévère mais (assez) injuste

 
Roger Vailland (1907-1965)

« Lu les ÉCRITS INTIMES  de Roger Vailland. R. V. fut un adolescent. Je déteste les adolescents - sales mômes - comme je déteste mon adolescence. L'adolescent, c'est l'enfant qui a perdu sa puérilité et qui se plie à n'importe quelle structure comme dans l'espoir de trouver sa cohérence, son âge adulte. R. V. a passé son temps à plier et à se vanter consécutivement de sa grande cohérence, qui n'était que niaiserie. Il admire béatement les automobiles, tout ce qui existe, la prostitution, Staline, soi-même. Quel pauvre con. Dangereuse lecture pour un adolescent, c'est le maquereau de la certitude hâtive, crispée et fausse. À l'intérieur de la gauche, il en est le penseur de droite par excellence. Sexualité de collégien. Ordonnateur de fantasmes concrétisés avec toutes sortes de putes. Méticuleusement satisfait. »

(J.-P. Manchette, Journal, 9 janvier 1971)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire